Eye Close Up

IRIDOLOGIE

Le bilan iridologique

C’est l’étude de la partie colorée de l’œil, l’iris. Grâce à une photo réalisée avec une caméra spécifique, l’iriscope, j’étudie la couleur, les tâches, les décolorations.

 

Cette analyse permet donc de déterminer votre fonctionnement physiologique, vos facteurs de risque en termes de santé, et le type de toxines pouvant perturber votre organisme dans sa globalité.

CARTOGRAPHIE IRIENNE

Cet outil de bilan sert donc à dresser un état des lieux des prédispositions (forces et faiblesses), de votre vitalité ainsi que la valeur et la quantité des toxines qui encombrent votre organisme : autant d’indices permettant de déceler l’étendue de votre potentiel santé, et qui m’aiguilleront quant à la définition de votre terrain.

Ce bilan à lui seul indique donc tous les éléments indispensables à la mise en place des cures naturopathiques, et orienter les soins en fonction des besoins.

2-b Cartographie + légende.jpeg
Yeux et sourcils

Comment ça marche?

L’iridologie est un outil d’analyse au service du naturopathe qui lui permet de procéder à un bilan de terrain global.

L’iris, la partie colorée de l’œil, au même titre que les techniques réflexes que sont la réflexologie plantaire ou auriculaire par exemple, dispose d’une cartographie de zones réflexes en lien avec les différents systèmes et différents organes qui les composent, grâce aux informations véhiculées par le système nerveux autonome.

En effet, les voies du sympathique et du parasympathique interviennent dans le commandement du sphincter iridien par le mouvement de constriction (myosis) ou de dilatation (mydriase) de la pupille. Ces voies participent à la vie des organes dans la mesure où elles permettent des échanges d’information et commandent le fonctionnement des organes en parallèle (digestion, respiration, rythme cardiaque, circulation sanguine, etc…)

Ces influx nerveux génèrent une action mécanique sur l’action de l’iris mais également une fonction informationnelle en imprimant dans l’iris les signes qui modifient sa structure et sa forme. L’iris est donc le support d’informations véhiculées par le système nerveux.